Pour écouler l’or des abeilles


• La maison du miel est une adresse connue par les fanas de cet aliment aux vertus multiples. Ici, les clients sont servis comme des amis.




C’est une petite boutique où on se sent immédiatement bien. A l’intérieur,une odeur sucrée, des murs entièrement tapissés de bois, des pots de miel alignés sur des étagères en forme d’alvéoles, des produits à base de miel (savon, bonbons, nougat...), de jolies bouteilles d’huile d’olive, donnent une ambiance nature à ce local  situé à El Menzah 8.
Walid Nagara, un jeune propriétaire de  31 ans, a beaucoup investi dans la décoration de son magasin. Sa maîtrise en maketing y est pour quelque chose.  Une année de travail dans une grande surface lui fait amèrement regretter sa liberté, l’air pur et les journées entières passées dans les forêts du nord en compagnie de son père. En fait, il se rend compte à ce moment-là que son père lui a transmis la passion de l’apiculture. Il s’inscrit alors au centre de Takelsa et reçoit un diplôme professionel. Puis il complète sa formation en puisant dans l’expérience de son père et dans le savoir technique de son frère, lui aussi apiculteur.

Concurrence déloyale

Sa boutique lui permet de commercialiser sa production qui s’élève à cinq tonnes par an.
«Le nombre d’apiculteurs augmente d’un jour à l’autre. Il se situe aujourd’hui, entre professionnels et amateurs, autour de 20.000. La concurrence sauvage des 5.000 tonnes de miel importé et vendu à 4D le kilo, trois à quatre fois moins cher que le produit tunisien, rend ce marché encore plus dur. Parce qu’il n’a pas été déclaré, le miel étranger ne paye pas l’imposition réelle de 236 %», souligne Walid Nagara. Sa femme Inès intervient : «Dommage que le consommateur tunisien n’ ait pas une culture du miel. S’il savait vraiment distinguer entre le bon et le mauvais miel, il délaisserait le produit étranger».
Lorsque Mondher, cadre bancaire, franchit la porte du magasin,il est 18h30. client assidu, il a connu Walid il y a quelques années, lorsque celui-ci est venu pour une séance de dégustation dans sa banque. depuis, il achète tout chez lui, les galettes, le savon, l’huile d’olive et bien sûr le miel.
«Je consomme régulièrement du miel le matin dans mon café au lait. Le miel aux épices que je préfère est pour moi un remède contre les maladies gastriques. J’ai découvert dernièrement le miel d’eucalyptus, très bon contre la toux».
Mondher est un client privilégié. Il n’a qu’à téléphoner et le miel lui est délivré à domicile.

Une remise de 30%

«Nous vendons aussi par facilités. Nous essayons de comprendre nos clients, leurs difficultés financières et leurs conditions particulières. Certains gagnent sur la remise que nous faisons au moment de la récolte. Du moment qu’ils achètent jusqu’à 25 kilos de miel d’un seul trait, ils le payent 30% moins cher qu’au détail», affirme l’apiculteur.
Malgré son taux glycémique élevé, Hédi, un client devenu ami de la maison n’a pas arrêté sa consommation «modérée» de miel. Ses passages ici sont l’occasion pour se lancer avec le couple dans de longues discussions.
«Le soir, cet aliment devient trop énergétique. Je le considère comme meilleur le matin pour un petit déjeuner traditionnel. Je l’accompagne avec un peu d’huile d’olive et du pain. Dans toutes les pâtisseries maisons, ma femme a aussi remplacé le sucre par le miel», souligne Hédi.

Les tunisiens le préférent à l’eucalyptus et au thym

Le magasin propose une dizaine de variétés de miel parfumé au marrube, aux fleurs d’oranger, au thym, aux épices, à l’eucalyptus, au romarin, aux fleurs de montagne aux mille fleurs.
Le Tunisien, d’après l’apiculteur, reste conservateur dans ses choix. Il n’aime pas beaucoup essayer les miel rares comme celui des fleurs de figues de barbarie de couleur claire et à l’arrière-goût un peu acide, ou celui de bruyère à l’arôme intense. A la  tête de ses préférences viennent le miel à l’eucalyptus et le miel au thym.
N’y a-t-il pas moyen de produire en Tunisie ces types de miel de grande réputation, comme le miel de lavande d’une rare finesse ou celui d’acacia particulièrement doux  et ne cristallisant jamais ?
«Non. Même si la lavande pousse chez nous, il faudra planter des champs entiers de cette fleur pour que les abeilles puissent en extraire le nectar nécessaire à la fabrication du miel. Le miel que nous produisons reflète l’état des lieux de notre flore et de notre terroir», répond Walid.
L’année 2007 s’annonce-t-elle bonne pour les apiculteurs? «Nous attendons toujours une bonne pluie. L’herbe n’a pas encore été suffisamment nourrie d’eau malgré l’apparition de fleurs bien avant le printemps. Un élevage d’abeilles ressemble à tous les autres élevages. L’apiculteur est un agriculteur plein d’attention mais qui n’intervient pas dans le mystérieux processus d’élaboration du miel», affirme Walid Nagara.
O.B.

Source: La Presse


Source: lapresse.tn

Tags: abeille elevage en tunis abeilles, abeille tunisienne, abeilles tunisie, apiculteurs tunisiens, apiculture d'abeille en tunisie, apiculture en tunisie, apiculture tunisienne, Caractéristiques particulières de Thym en tunisie, elevage abeille en tunisie, elevage abeille tunisie, elevage abeilles tunisie, elevage d'abeilles en tunisie, elevage d'abeilles formation tunisie, elevage des abeilles en tunisie, elevage des abeilles tunisiens, ELVAGE DE ABEILLE EN TUNISIE, eucalyptus tunisie, formation abeille en tunisie, formation en élevage des abeilles en tunisie, l'elevage des abeilles en Tunisie, la maison du miel tunis, la maison du miel tunisie, le miel et rare en tunisie, les abeilles à miel en tunisi, les abeilles a miel en tunisie, les abeilles du tunisie, les abeilles en tunisie, magasin eucalyptus tunis, maison de miel tunis, maison du miel tunisie, miel mauvais gout, miel "huile d'olive" pain tunisie, miel a l'eucalyptus, miel d'acacia tunisie, miel de thym de tunisie, miel tunisien, societe de elevage de abeilles en tunis, thym en tunisie, tunisie abeille, walid, fleurs, celui, l’apiculteur, l’eucalyptus, client, tunisien, nagara, magasin, moment, d’olive, tunisie

Posté le vendredi 14 août 2009 dans Tendances



Laisser un commentaire





Les champs marqués d'une * sont requis.
Cliquez ICI pour signaler un commentaire illicite.
Merci.