Agence tunisienne de coopération technique: Les compétences tunisiennes à l’œuvre


En 2005, 1.283 coopérants placés dans des pays frères et amis

L’Agence tunisienne de coopération technique (ATCT), créée en avril 1972, a envoyé jusqu’à aujourd’hui 25.000 coopérants tunisiens dans 30 pays, placé 1.100 experts auprès d’organisations internationales et régionales, organisé plus de 180 sessions de formation au profit de 2.500 cadres africains et arabes, réalisé plus de 60 projets d’aide technique pour des pays frères et amis, envoyé plus de 130 bénévoles et encadré plus de 330 étudiants africains poursuivant leurs études dans les universités publiques et privées tunisiennes.



Un bilan fort satisfaisant qui démontre, si besoin est, le sérieux et la réputation des compétences tunisiennes de plus en plus demandées par des pays, notamment arabes et africains.

Dans le détail, le bilan de l’année 2005 est tout aussi satisfaisant. En effet, sur le plan de la coopération bilatérale, elles ont été 55 commissions à visiter notre pays dont 46 commissions de recrutement venues d’Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis, du Qatar, du Sultanat d’Oman, du Koweït, de la Jordanie et d’Italie et neuf commissions venues prendre connaissance de l’expérience tunisienne en matière d’enseignement, de santé et d’administration. Sans parler des 134 offres de recrutement que l’agence a reçu tout au long de l’année. S’agissant des recrutements, ils ont été au nombre de 1.283 dont 301 dans le domaine de la santé, 82 ingénieurs, 468 dans l’enseignement général et 65 professeurs universitaires. D’autre part et au cours de la même période, 1.094 coopérants ont regagné leurs postes à l’étranger.

Ainsi, et jusqu’à fin décembre, on a dénombré 8.369 coopérants dont 6.833 dans des pays arabes, 676 en Europe, 447 dans des pays asiatiques, africains et en Amérique, et 413 dans des organisations internationales et régionales.

Pour ce qui est de la coopération triangulaire, l’agence a organisé 23 sessions de formation au profit de 243 cadres africains et arabes qui ont pu bénéficier de l’expertise tunisienne en matière du développement urbain, de politiques commerciales, de couverture sociale et de santé.

Sur un autre plan, l’ATCT a pu placer 31 experts et conseillers pour travailler dans le cadre des programmes de coopération technique au profit de pays africains notamment dans les domaines du tourisme, de la santé reproductive…

Par ailleurs, l’agence poursuit la réalisation de 15 projets de coopération dont cinq ont été entamés en 2005 et concernent, entre autres, la restructuration de l’imprimerie officielle de Djibouti, l’amélioration de l’utilisation de l’eau, l’amélioration du rendement de la culture céréalière…N.C.

Source: La Presse


Source: lapresse.tn

Tags: , agence cooperation technique tunisie italien, agence de coopération technique en tunisie, agence tunisienne cooperation technique, agence tunsienne cooperation technique, cooperation technique tunisie sante, coopération, africains, arabes, santé, l’agence, tunisienne, technique, coopérants, profit, commissions, tunisiennes, tunisie

Posté le vendredi 14 août 2009 dans Economie



Laisser un commentaire





Les champs marqués d'une * sont requis.
Cliquez ICI pour signaler un commentaire illicite.
Merci.