Le Salon des futures mariées 2006: Choix et promotions comme cadeaux de mariage


A la veille de la saison des mariages, le compte à rebours est enclenché pour bon nombre de jeunes gens qui s’apprêtent à faire leur entrée dans la cage dorée. Les achats indispensables pour meubler la maison conjugale, pour le trousseau de la mariée, mais aussi pour la fête nuptiale sont au cœur des préoccupations du jeune couple.


Le Salon des futures mariées, qu’abrite le palais des foires Cifco de La Charguia, est l’un des salons spécialisés conçus pour répondre à ces attentes. Ouvert au public du 1er au 8 avril, il propose divers articles.

 

Tout y est, ou presque: des articles de cuisine en verre, en poterie et même en plastique, des meubles de style classique et moderne, des lustres en cristal, des appareils électroménagers, des tapis, des tissus d’ameublement. Mais aussi des robes de mariée simples et traditionnelles, des robes de cérémonies, des accessoires de coiffure, des parures en faux bijoux, ainsi que des articles de fine lingerie.

Certains stands exposent des bibelots, des tableaux et même les confiseries et les gâteaux traditionnels. Il y a même ceux qui ont pensé au futur marié. Des costumes et des complets pour hommes en toile et en lin sont proposés à des prix tentants qui varient de 95 à 130D.

Mouna, 27 ans, visite le salon pour la seconde fois. «J’ai préféré, d’abord, me faire une idée sur les prix et sur la qualité afin de me décider sur ce que j’allais acheter. En fin de compte, je viens aujourd’hui acheter des tissus d’ameublement, notamment pour les rideaux et une parure de lit spécial mariée», dit-elle.

Si certains articles coûtent assez cher, d’autres, dont l’usage est aussi indispensable, ne dépassent pas les quelques dizaines de dinars.

Néjiba, elle, explore un autre pavillon du salon. Son mariage étant prévu pour l’été 2007, elle préfère limiter ses achats à des articles dont le prix est abordable. «J’ai acheté des assiettes pour un usage quotidien, des verres à eau ainsi qu’un service à couscous en poterie», confie-t-elle.

 

Une tenue de reine pour se marier

 

Cependant, pour les mariées 2006, les préparatifs les plus urgents et les plus importants, sans doute, sont l’achat ou la location des robes et des «keswas spécial outia» pour la cérémonie du mariage. Les stands proposant les tenues de mariage ont quelque chose d’éblouissant. Les mannequins, habillées comme des reines, incarnent le rêve de chaque future mariée: celui, sans doute, d’être merveilleuse.

La keswa traditionnelle («foutawa blousa») est brodée de fil d’argent et de paillettes («aâdas wa kontil»). Elle garde sa place de prédilection. «Nous avons modernisé la keswa tunisienne afin qu’elle soit plus simple, et surtout moins lourde», indique une commerçante. Le pantalon, dit «el kabbous el gharak», a cédé la place à une «jupe princesse» aussi brodée que l’ancienne «blouza». Des robes hybrides alliantle côté traditionnel et le style européen sont aussi demandées que celles qui répondent à un cachet plus authentique. «Il faut toujours innover en matière de modèles. Par exemple cette année, les bustes sont plus travaillés et plus fantaisistes», note Héla. En effet, cette année, les modèles les plus récents sont plus riches en couleurs. «Le mariage de deux couleurs assorties ou plus, telles que le vert pistache et le miel, le rose et l’argent, le vert et le rose, est très apprécié par les clientes.

Les tenues de mariée de la ‘‘Outia’’ qui ont la même façon que celles du mariage, mais moins brodées et avec plus de couleurs, sont placées, cette saison, sous le signe des couleurs vives très tendance, telles que le rose pastel ou le fuchsia, le bleu turquoise, le vert pistache et le mauve prune», indique Sonia qui tient un stand.

Les prix varient entre 500 et 5.000D. Pour ce qui est de la location, cela va de 100 à 600D. Celles spécial mariage oscillent entre 250 et 1.200D. «Le prix varie suivant le modèle, ce qu’il a coûté à la commerçante, mais aussi suivant l’état de la robe. Une robe de première main est toujours plus chère qu’une autre qui a déjà été portée», explique Sonia.

Le salon a permis aux futures mariées de bénéficier d’une promotion assez importante. Certains offrent une réduction de 30 % sur les locations et les ventes. D’autres proposent des forfaits intéressants. Tel est le cas d’Ayoub, jeune commerçant, qui proposent la robe de mariage ainsi que les accessoires à seulement 250D. Une tenue spécial outia et une keswa à 450D.

Les professionnels tunisiens les plus renommés en matière de maquillage, de coiffure et de soins spécial mariée ont également participé au salon. «L’essentiel réside dans la qualité de la gamme utilisée et dans la compétence. Il est important, aussi, de suivre la mode et les dernières tendances. Le maquillage à la libanaise, par exemple, est assez demandé actuellement», précise Mouna, coiffeuse.

Le salon des futures mariées 2006 a permis aux commerçants de présenter leurs articles dans un cadre spécialisé et agréable. Pour les clients, l’avantage réside dans les promotions assez intéressantes qui leur sont offertes.D. BEN SALEM

Source: La Presse


Source: lapresse.tn

Tags: bijoux parure mariage tunisie, bijoux pour keswa, cadeau mariage tunisien, f, faux bijoux pour ceremonie tunisien, kesswa kontil, keswa argent kontil, keswa kontil, keswa rideau, keswa rideaux, keswa ridou, keswa traditionelle pour mariage, keswa tunisienne pantalon, les couleurs préférer de makillage tunisienne traditionnel, les modéles des rideaux salon tunisienne, les prix de salon de fetes en tunisie, model de broderie de keswa tunisienne, modele rideaux salon TUNISIE, modèles des parures de lit pour les mariées, parure de lit de mariage tunisie, parure de lit de mode tunisie, parure de lit mariage, parure de lit mariage tunisie, parure de lit mariage tunisien, parure de lit special mariage, parure de lit speciale jeune marie, Rideau Tunisien special pour les sallons, ridou de salon, ridoux de salon tunisienne, robe kontil, robe outia couleur vert et rose, robes mariage tunisie style europeen, mariage, salon, articles, mariées, spécial, mariée, couleurs, futures, assez, robes, celles, keswa, tunisie

Posté le jeudi 13 août 2009 dans Société



Laisser un commentaire





Les champs marqués d'une * sont requis.
Cliquez ICI pour signaler un commentaire illicite.
Merci.